Energies renouvelables : Un peu plus de lumière dans l’obscurité

Visite des stands

 

Le 04 décembre 2019, les parlementaires ont eu un échange dense sur les opportunités qu’offrent les énergies dérivées du soleil.

 Le thème central qui a mobilisé une trentaine de parlementaires s’est articulé autour des problématiques liées à l’utilisation des énergies renouvelables en zones rurales au profit des structures scolaires et sanitaires. Face aux ravages que nous imposent les soucis de la vie matérielle couplés au déficit criard en offre énergétique, le Réseau des

Parlementaires pour les Energies Renouvelables (REPER) a tenu à organiser des assises dont la pertinence apparait plus que jamais indéniable. Les travaux étaient placés sous la houlette de l’honorable Théodore

DATOUO Vice-Président de l’Assemblée nationale et représentant personnel du Président de l’Assemblée nationale. Ce séminaire s’est positionné comme un creuset de solutions palliatives en fourniture énergétique par l’adoption et l’expérimentation de nouvelles énergies qui font reculer l’angoisse et procurent du bonheur aux citoyens. Une partie du génie de la jeunesse camerounaise dans le domaine a séduit les participants à travers les stands d’exposition à l’esplanade de l’entrée d’honneur de l’Auguste Institution. Cette vitrine a une fois encore constitué une opportunité pour les parlementaires de se familiariser avec les différentes formes d’énergie qui s’offrent au travers du solaire, du biogaz, du géothermique voire des éoliennes. Il s’agit en effet d’un potentiel indéniable en matière d’énergie renouvelable sur lequel le Cameroun devrait s’appuyer pour résorber son déficit énergétique ; façonner son essor industriel et partant, asseoir son développement.

 

DIDJATOU MOHAMADOU

Author’s Posts